samedi 14 avril 2012

1 an

... 14 avril 2011... une famille de 4 personnes décolle de Paris pour Montréal. 
... 14 avril 2012... on est encore là !
L'année a été riche avec notre installation, la découverte de la ville, du Québec, quelques démarches administratives... mais on s'y plait et on est ravis de notre première année.


Voici un bref résumé de ces 365 jours :

L’atterrissage :
Nous résidons à notre arrivée dans un appartement meublé "temporaire", dans l'arrondissement du Plateau Mont-Royal. La météo nous a cueilli à froid à notre arrivée avec des températures avoisinant le zéro degré mais les 2 mois suivants seront très chauds, caniculaires par moment. On profite à fond de la ville, à 2 roues notamment ce qui nous permet d'être assez mobiles : Vieux port, centre-ville, Jean Talon, Parc olympique, Tour de l'île à vélo... tant de choses sont à faire ou à découvrir.

Vue sur Montréal depuis le vieux port
L'installation :
Déménagement vers une notre location actuelle au 1er juillet, la date traditionnelle ici pour changer de logement. Nous récupérons au passage nos 3 m3 jusqu'ici en garde meuble. 
Visites des parcs du Mont-tremblant et d'Oka.
Et les enfants font leur entrée en garderie pendant l'été (pas d'école avant 5 ans !).

Canoë sur le lac Monroe
Montée en régime :
Fin de la période estivale... période des couleurs (trop courte) et prise de rythme avec un premier job pour Sandrine. Métro-boulot-dodo, ou presque ! en tout cas un quotidien rythmé mais gérable. Les horaires sont plus souples ici et pour ma part, je parviens à rentrer par exemple autour de 18h avec les enfants à la maison. 

Près du Mont Tremblant
Au cœur de l'hiver :
C'est un bien grand mot avec les températures qu'on a connu mais tout de même, c'était un hiver, même si pas aussi redoutable qu'on nous le prédisait. Expérience de balade par -30°, sortie en traineau à chiens, glissades en luge, ski Alpin, village de glace... les possibilités ont été nombreuses et on n'aura pas tout essayé loin de là !





Traineau à chiens au pied des Laurentides
Nous voici déjà en 2012... les premiers mois défilent toujours aussi vite et on essaye de profiter des multiples activités comme la fête des neiges à Montréal.
Côté papiers on obtient notre statut de Résident permanent.

Fin de la boucle :
365 jours plus tard, nous voici au même endroit avec la volonté de nous intégrer toujours un peu plus. L'année passée aura été positive à plusieurs niveaux : vivre ici nous plait tout d'abord, ce qui est quand même le plus important. L'acclimatation aura été plutôt réussie et arriver avec un job a facilité aussi les choses bien sûr. Les enfants aussi sont heureux et à leur âge c'est certain que l'adaptation n'est pas un problème. 
Au chapitre des rencontres on aura eu le plaisir de se lier d'amitié avec des québecois et... des français (oui bon, c'est pas surprenant non plus !), collègues ou immigrés comme nous ce qui renforce d'autant les liens.
On apprécie particulièrement le rythme de vie, définitivement plus tranquille, moins stressant. On prend aussi plaisir à discuter avec les québecois. On partage la langue ce qui facilite le contact, même si le sens de quelques expressions nous échappent encore. Mais on se sent comme des "cousins" avec eux : proches et lointains à la fois, avec un passé commun qui nous relie. Des aspects culturels importants nous séparent quand même, le Québec étant en Amérique du Nord, ce n'est donc pas un coin de France en Amérique comme on peut le croire souvent à tort.
Mais on apprécie leur mentalité, teintée d'un certain flegme (l'héritage britannique ?), un détachement aux choses et parfois aux personnes qui peut surprendre mais qui finalement permet à chacun d'être respecté et de ne pas être jugé.

D'autres choses sont plus décevantes : l'accès à la nature par exemple, ce qui peut paraître paradoxal dans un tel endroit, mais tout étant payant (les parcs nationaux sont nationalisés) cela rebute un peu évidemment. La gastronomie, assez limitée en choix (c'est aussi le royaume du fast-food), est aussi un élément assez frustrant mais on a appris à s'en accommoder. Les quelques colis reçus depuis notre arrivée nous permettent de faire la transition en douceur ;)

Nous continuons donc notre petit bonhomme de chemin ici avec comme projet un achat immobilier histoire d'éviter de jeter l'argent par les fenêtres tous les mois (on vous détaillera la façon dont ça se passe prochainement). Pas de projection à plus long terme malgré tout car c'est difficile à imaginer ce qu'on vivra dans les prochaines années et surtout dans quelle proportion nos familles respectives et nos proches nous manqueront (merci d'ailleurs à ceux qui ont traversé la flaque pour nous voir ici et à ceux qui le feront cette année !). Il parait que le cap fatidique à beaucoup d'immigrés est 2 ans de présence. Alors rendez-vous dans un an pour un autre bilan ?

2 commentaires:

  1. Joyeux anniversaire :) Le temps passe vite décidément, je rentre déjà fin juin en France, mais garde en tête l'idée de revenir après mes études... ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Coralie ! comment s'est passé l'hiver alors ?

      Supprimer