jeudi 12 juillet 2012

Achat de maison : 2ème phase

Et oui la 2ème phase est plus que jamais en route pour nous ! en fait j'avais préparé ce billet depuis quelques temps et puis nos dernières semaines étant fortes occupées j'ai perdu un peu le fil et je ne le poste que maintenant. Donc pour resituer les choses, on vous a présenté ici les différents types de biens immobiliers visibles au Québec. Alors avant de voir où nous en sommes exactement, voici maintenant dans ce billet une brève description de la procédure d'achat. Les plus curieux qui auraient manqué l'info peuvent aller directement à la fin de l'article ;)

La première étape, c'est de savoir si vous voulez faire appel à un courtier immobilier ou bien faire vos recherches vous-mêmes. Le courtier vous l'avez compris c'est l'agent immobilier, et il est fortement recommandé de faire appel à ses compétences. Surtout en tant que nouvel arrivant, on n'est pas familier avec tous les quartiers de la ville et même si les maisons se ressemblent, les pièges sont nombreux. L'avantage est aussi qu'il connaît la valeur des biens et qu'il s'occupe en notre nom de la négociation du prix final. Donc financièrement, on peut sauver beaucoup de $.

Une fois les objectifs définis, il faut se mettre en chasse. Pour notre part on a utilisé 2 sites web : un de particulier à particulier et un autre qui est le portail officiel des courtiers (pour ceux qui veulent une idée, c'est sur centris.ca). Ce qui est appréciable, c'est que les courtiers ont obligation de publier (je crois sous les 48h) toute nouvelle propriété sur ce portail. On a donc une vision exhaustive sur un site des biens à vendre/à louer par les courtiers. Nul besoin de contacter des dizaines de courtiers donc.

Une fois la perle rare trouvée, il faut passer à l'action : c'est la soumission d'une offre d'achat. Vous y mettez votre prix et vos conditions d'achat et vous croisez les doigts pour que ça passe. Peut suivre un bal d'aller-retours de contre-proposition et de contre-offre avant de conclure l'affaire. 

Si c'est accepté, il faut enchaîner assez vite pour valider votre achat, car rendu ici, vous pouvez encore tout perdre. Vous devez en effet répondre aux conditions figurant sur la proposition qui a été acceptée. Traditionnellement les 2 conditions sont :

- Une inspection technique du bâtiment : consiste à faire intervenir sur place un inspecteur agréé afin de vérifier l'état des murs, des sols, du toit, du réseau électrique... bref, une analyse complète bien utile. Cette inspection n'est pas obligatoire mais dans les faits tout le monde ou presque l'effectue afin de ne pas avoir de mauvaise surprise. On y apprend aussi un tas de choses intéressantes sur l'entretien de la maison et la façon dont elle est construite.
Voici par exemples des photos prises du toit pour vérifier l'état de la toiture :



- L'acceptation de financement d'un établissement bancaire : c'est l'obtention d'une preuve qu'une banque a accepté de vous prêter l'argent pour votre hypothèque (on ne dit pas un crédit ou un emprunt ici).

Ces conditions sont aussi des portes de sortie dans le deal. Si l'inspection révèle par exemple des gros travaux sur la toiture, ça peut être votre prétexte pour ne plus vouloir acheter, et ce sans payer de pénalité. 
Une chose surprenante, c'est la rapidité des démarches. Généralement l'inspection est réalisée dans la semaine qui suit l'acceptation de votre offre et l'acceptation de la banque intervient dans les 10 jours. On peut donc se retrouver propriétaire en moins d'un mois !

Dernière étape : choisir un notaire et prévoir un rendez-vous pour la signature de l'acte de vente. D'ici là il faudra revenir vers la banque pour signer l'hypothèque. Vous pouvez d'ailleurs choisir une autre banque que celle qui vous a fourni l'acceptation. Et pour information, si la période d’amortissement est en moyenne entre 20 et 30 ans, on négocie ici le terme sur 4 ou 5 ans maximum. Donc à chaque fin de terme, on devra renégocier le taux. Les québecois ouvrent des grands yeux quand on leur parle de nos emprunts à 4% sur 25 ans en France !

Pour notre part et pour mettre fin au maigre suspense donc car il me semble en avoir parlé dans d'autres billets précédents (les idées ne sont plus très claires...) on a passé ces étapes et la date de signature de la vente a eu lieu cette semaine. Cela s'est fait en 2 fois, une pour l'hypothèque (l'engagement envers la banque) et une pour l'acte de vente. Le tout s'est fait en moins de 30 minutes à chaque fois, le notaire allant droit au but sans fioritures et sans lecture d'articles de loi indéchiffrables. Pragmatique on vous disait ;)
Et notre déménagement alors ? c'est pour demain exactement, le vendredi 13 juillet ! espérons que ça ne soit pas de mauvaise augure. A quelques heures de l'échéance, ça se présente bien, tout est emballé, absolument tout :



Une première page se tourne donc. Nous quittons un quartier agréable et qu'on commençait à bien connaître et surtout des supers voisins avec qui on a partagé pas mal de festivités et de bons moments. Après avoir quitté d'autres supers voisins en France il y a un peu plus d'un an, c'est vraiment ça qui est le plus dur à digérer pour nous sur le moment. Recommencer à zéro, ça va une fois ou 2 mais au-delà, la répétition de l'effort devient un peu indigeste... Espérons que ce soit notre dernier déplacement ici.

C'est là !
Nous emménageons sur le quartier Ahuntsic dans un duplex. Les photos du toit un peu plus haut sont donc prises depuis chez nous vous l'avez compris. C'est un quartier tout aussi agréable avec beaucoup de services accessibles à pied ce qui était important pour nous (garderie, école, métro...). Suite au prochain numéro !

4 commentaires:

  1. Bravo pour les premières étapes ! Maintenant faut déballer (et je vous conseille de commencer par le colis en photo si ce n'est déjà fait ;)).

    A très vite !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oups ! c'était ça le bruit bizarre dans le garage !! ;)

      Supprimer
  2. Félicitations !! le reste prend du temps mais sa va ller, faut juste laisser le temps :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Caro ! du temps c'est vrai, c'est ce qu'il faut maintenant.

      Supprimer